Contenu de connexion
contact@noircarat.fr

Chez Noir Carat, on aime les histoires, les histoires de bijoux mais aussi les histoires tout court ! Pour découvrir la mienne, je vous invite à lire ces quelques lignes.


Je m’appelle Fanny, j’ai 31 ans, je vis à Lille (d’où les briques..) et je suis la fondatrice de Noir Carat. Mes amis aiment me surnommer Madame Irma ou La Castafiore. Vous en déduirez ce que vous voulez ! Moi, dans les deux cas, je prends ça comme un compliment !

J’ai réalisé que mes bijoux anciens, ceux de famille, qui m’avaient étés transmis ne bougeaient pas. Au delà d’avoir un vécu et une âme, ils m’étaient fidèles et dévoués.

Fanny Robert - Fondatrice de Noir Carat

J’ai toujours aimé porter des bijoux, ceux ramenés de voyages, les fantaisies en plaqué or, d’autres plus premium en vermeil et quelques bijoux anciens en or. Avec le temps tous mes bijoux qui n’étaient pas en Or, même ceux censés être de bonne qualité, finissaient inévitablement par s’abimer, perdre de leur doré, s’oxyder… Une réelle frustration m’envahissait alors. Ces pièces je les avais choisies, aimées, portées. Certaines faisaient partie de moi, d’autres représentaient des étapes de ma vie et elles me lâchaient. Comme ça. Sans état d’âme. Mais je continuais à racheter inlassablement les mêmes bijoux, qui s’abimaient et finissaient dans un tiroir…C’était une spirale sans fin, un éternel recommencement.

Celles que je dois remercier du fond du coeur sont mes précieuses maman, grands-mères, et arrière grand-mère. Ce sont elles qui m’ont donné mes premières pépites, celles que je porte encore aujourd’hui.

En parallèle je réalisais petit à petit que mes bijoux anciens, ceux de famille qui m’avaient étés transmis, ne bougeaient pas. Au delà d’avoir un vécu et une âme, ils m’étaient fidèles et dévoués.
J’entamais alors de longues fouilles dans les tiroirs, commodes et autres recoins de meubles dans l’espoir d’y faire des trouvailles. J’en ai écumé des cartes postales poussiéreuses, des napperons à dentelles, des vieux magazines Paris Match ! Au final celles que je dois remercier du fond du coeur sont mes précieuses maman, grands-mères, et arrière grand-mère. Ce sont elles qui m’ont donné mes premières pépites, celles que je porte encore aujourd’hui.

J’éprouve un réel plaisir à dénicher des bijoux déjà existants tant pour moi que pour la planète. 

J’ai su m’approprier ces objets précieux, uniques, dont la qualité dépasse encore toutes mes espérances. Malgré les années, les décennies même, la couleur de l’or 18 carats reste intacte, impeccablement dorée et brillante. Porter uniquement des bijoux de seconde main en or est un choix et un style de vie que je m’impose aujourd’hui. Alors certes je possède beaucoup moins de bijoux et j’ai considérablement diminué ma consommation de fantaisie (même si je ne suis jamais à l’abri de petites rechutes occasionnelles!) mais je me sens plus alignée avec mes principes.  J’éprouve un réel plaisir à dénicher des pépites déjà existantes tant pour moi que pour la planète.  Dans notre société où on a tendance à accumuler, à toujours vouloir davantage, je vois le seconde main comme une façon de limiter mon empreinte écologique. C’est pour cela que j’ai décidé de me recentrer sur des pièces fortes et de mettre les bijoux vintage à l’honneur.

Mais il a fallu les trouver ces bijoux! Je ne pouvais décemment pas continuer de dévaliser mes proches… C’est alors que j’ai commencé à m’intéresser plus en profondeur aux bijoux anciens, vintage mais aussi aux poinçons, au cours de l’or, à la gemmologie ainsi qu’aux différents moyen de me fournir. Des sujets variés mais tout aussi passionnants. J’ai énormément appris (et je continue d’apprendre!) au contact d’experts tels que des bijoutiers, joailliers, commissaires priseurs, antiquaires etc. 

La découverte de ces trésors oubliés était à chaque fois enivrante et magique. Quel dommage que ces pépites anciennes soient aussi méconnues et peu accessibles du grand public. Cela m’a immédiatement donné envie de les remettre sur le devant de la scène pour les faire briller à nouveau. Et si je proposais une alternative durable à la bijouterie classique en offrant une sélection de pièces vintage certifiées en Or? 

Noir Carat était né!

J’espère que cette histoire vous a plu et que j’aurais la chance et l’honneur de la poursuivre avec vous.

 

Retour vers le haut